Tuniciers
Caractéristiques
 

Les tuniciers sont des organismes marins. Quelques tuniciers sont pélagiques mais la plupart des espèces sont fixées sur le fond des mers ou sur un support immergé.

Cliquez pour revenir en haut de la page Ascidiacées
 

Une ascidie simple (non coloniale) est une sorte de sac sans forme bien définie, de quelques centimètres de long, fixé au support par des crampons. Ce sac présente deux orifices, les siphons, qui sont rétractiles. Ces siphons permettent l’entrée (siphon buccal) et la sortie (siphon cloacal) d’un courant d’eau à l’intérieur de l’animal. Le siphon buccal s’ouvre dans un pharynx qui fait office de branchies et se prolonge par une anse digestive qui comprend l’œsophage, l’estomac, l’intestin. Ce dernier s’ouvre non pas à l’extérieur, mais dans une large cavité dorsale, le cloaque qui débouche à l’extérieur par le siphon cloacal.
Le système nerveux est réduit à un ganglion dorsal situé entre les deux siphons et d’où partent deux paires de nerfs.
Chez les ascidies l’appareil circulatoire ne comprend pas de vaisseaux mais un réseau de cavités. L’organe propulseur est un tube contractile. Le sang est un plasma incolore contenant des cellules sanguines variées.
L’excrétion se fait en grande partie par des digitations du tube digestif à la sortie de l’estomac mais aussi par des éléments du tissu conjonctif.
Les ascidies sont presque toutes microphages et se nourrissent en filtrant le courant d’eau servant à la respiration.
Les ascidies sont hermaphrodites et la reproduction est sexuée ou asexuée. Un ovaire et un testicule sont situés au voisinage de l’anse intestinale. Le développement de l’œuf fécondé aboutit à une larve qui mène une vie pélagique courte puis elle tombe sur le fond où elle se modifie profondément si elle trouve un support convenable pour se fixer. Certaines espèces coloniales favorisent la reproduction asexuée par bourgeonnement.

Cliquez pour revenir en haut de la page Thaliacées
 

(exemple : salpes)

Classe de tuniciers pélagiques dont les individus adultes, séparés ou groupés en colonie, présentent une organisation générale proche de celle des ascidies.
Ils peuvent se présenter en colonie (sorte de manchon cylindrique flottant) ou d’individus pélagiques isolés (forme de tonnelets)

Cliquez pour revenir en haut de la page Appendiculaires
 

Ce dernier groupe de tuniciers est constitué par de petits animaux marins, pélagiques. Ils rappellent des têtards. Leur queue leur sert d’appendice propulseur.
Comme les autres tuniciers, ils sont hermaphrodites mais ne se reproduisent que par voie sexuée.

Cliquer pour imprimer cette page Cliquez pour revenir en haut de la pagehttp://usma.plongee.free.fr